Actualités

"Concours de la nouvelle littéraire"

20170301093017205_0001-e1488358081542

Dans le cadre du 8ème Festival  du Livre de Jeunesse de Beausoleil, un concours de la nouvelle littéraire sur le thème des « jeux de mots » a été organisé. Mes classes de 4èmes y participent depuis sa création et nous avons eu le plaisir, cette année encore, d’avoir trois lauréats en 4B : Audat Lauris, Rousseau Anaïs, Rué Thomas.

Nous vous présentons le sujet et leurs textes respectifs :

« Ecrire un poème à slamer sur le « pouvoir des mots » en utilisant au moins 12 des termes suivants : vocabulaire – culture – pensée – lecture – avis – langage – savoir – discours – répartie réponse de – message – boutade – injure – lettre – plaisanterie – invective – terme – jargon – parole – sentence verbe – esprit – dicton ».

Les termes devront être soulignés dans votre texte.

« Connaissez-vous le pouvoir des mots ? »

Les mots, qu’est-ce que c’est ?

C’est ce qui nous permet de communiquer

Mais ce n’est pas le seul pouvoir des mots.

Ils nous permettent de faire part de notre pensée,

D’exprimer notre amour ou notre haine.

A mon avis, c’est cela le pouvoir des mots

Et ce n’est pas une plaisanterie,

Je ne suis pas du genre à faire ce type de boutades,

C’est seulement mon état d’esprit.

Le vocabulaire n’est pas le même pour tous

Chacun a ses mots et son jargon.

Pour construire une phrase, c’est simple :

Il faut un sujet, un verbe, un C.O.D. et plus, si affinités !

Tout mon savoir est dans cette parole,

C’est cela, le pouvoir des mots.

Le message que je souhaite vous faire passer est le suivant :

Mettez un terme à tous ces bains de sang.

Au lieu de blesser avec des armes,

Attaquez avec des mots, croyez-moi,

Cela marche aussi bien mais, pour le comprendre,

Il faut avoir un minimum de culture.

Les mots peuvent aussi vous sauver la vie

Car ils peuvent faire du bien et générer de l’Amour.

En fait, c’est cela le pouvoir des mots.

Audat Lauris

« Comment te dire ? »

Il n’y a pas de mots

Pour te dire combien je t’aime.

Je pourrais t’écrire des dictons connus

Mais je veux t’ouvrir mon cœur

Avec mes propres sentences.

J’ai peut-être de la culture

Mais, face à toi, je n’ai plus de vocabulaire.

J’ai joué la carte de la plaisanterie par message,

Et même celle de l’invective.

Tout cela, je l’ai fait pour que tu me remarques.

J’ai de la répartie et cela m’aide à t’envoûter.

Parfois, je pense à toi : une boutade par ci, un proverbe par là.

Tu es le fantôme qui hante mes pensées.

Certains me donnent leur avis mais, pour une fois,

Il n’y a que mon cœur et moi qui choisissent.

Je n’ai pas besoin de longs discours,

Juste en te regardant,

Je sais que nous avons besoin l’un de l’autre

Et cette lettre est pour te dire que,

OUI, je t’aime !

Rousseau Anaïs

« Le pouvoir des mots »

Le pouvoir des mots, c’est :

– Avoir un sens aigu de la répartie.

– Répondre aux injures par des boutades.

– Posséder un vaste sens de la plaisanterie.

– Disposer d’un vocabulaire riche et étendu.

– Avoir des lectures nombreuses et variées.

– Manifester un grand savoir et une culture développée.

– Avoir une excellente diction.

– Prononcer des paroles dont les termes sont nets et précis pour illustrer un jargon spécifique.

– Partager ses pensées et ses émotions.

– Terminer son discours par une sentence : le pouvoir des mots est absolu…

Rué Thomas